L’endométriose est une maladie qui touche une femme sur dix en France, soit plus de 2 millions de françaises. Des traitements médicaux symptomatiques existent pour soulager cette pathologie, mais leurs effets secondaires se révèlent bien souvent difficiles à vivre au quotidien.

Une nouvelle approche pour soulager l'endométriose par la cure thermale

Aujourd’hui, la cure thermale endométriose apparaît sans conteste comme une piste particulièrement efficace pour améliorer la qualité et le confort de vie des femmes souffrant de cette pathologie.

La prise en charge de l’endométriose aux Thermes de La Léchère

 

L’eau des thermes de La Léchère est réputée, depuis plus d’un siècle, pour ses effets bénéfiques sur les troubles gynécologiques. Outre leur impact direct sur les muqueuses par une réduction de l’inflammation, les soins thermaux entraînent un relâchement total du corps, propice à l’apaisement des contractions, tensions musculaires et douleurs chroniques. Animé par une équipe de professionnels de santé – médecin, sage-femme, diététicienne-nutritionniste, ostéopathe, spécialiste de la gestion du stress et de la douleur – le nouveau protocole complémentaire à la cure ou au séjour thermal proposé par les Thermes de La Léchère a pour objectif de réduire l’impact délétère de l’inflammation des cellules de l’endomètre.
En plus d’un traitement thermal adaptée, Il comprend des soins, des ateliers, des activités et des conférences spécifiques.

Protocole complet et pluridisciplinaire

 

  • Une approche ostéopathique permettra de réduire l’inflammation provoquée par la migration des cellules de l’endomètre et corrigera les compensations posturales liées à la pathologie. Cette première consultation pourra s’accompagner d’une séance d’ostéopathie aquatique en eau thermale.
  • La participation au protocole «Thermal Stress Détox » donnera les outils d’une meilleure gestion du stress et de la douleur : mesure du niveau de stress, cohérence cardiaque, méditation, musicothérapie, gymnastique énergétique (Idogo), activité physique…
  • Un atelier animé par un médecin sur l’intérêt de la micronutrition dans la prise en charge de l’endométriose.
  • Une conférence d’informations, exposée par une diététicienne-nutritionniste spécialiste de l’endométriose, sur l’alimentation anti-inflammatoire et hypo toxique.
  • Une rencontre avec une sage-femme afin de mieux connaître sa maladie et en limiter les conséquences dans la vie quotidienne.
  • Complément cure thermale de 3 semaines : 250€ Du 20 juin au 9 juillet ou du 11 au 30 juillet.
  • Mini-cure de 6 jours : 390€
    Du 20 au 25 juin ou du 18 au 23 juillet.